En quoi consiste le dépoussiérage industriel ?

dépoussiérage industriel

Chaque grande entreprise dans le secteur industriel doit effectuer un dépoussiérage industriel. Cela est essentiel pour garantir le respect des réglementations sur la santé, la protection de l’environnement et l’amélioration des conditions de travail de tout le monde au sein de l’industrie. Il est alors important de bien connaître la nécessité de la mise en place de ce genre de procédé.

Petite définition du nettoyage industriel

Tôt ou tard, les poussières qui s’incrustent sur les appareils industriels peuvent nuire à la performance de ces derniers et donc, réduire le taux de production. De nombreuses personnes ont tendance à croire que quelques poussières ne pourront pas faire de mal, alors qu’une fois accumulées, elles peuvent être néfastes pour tout le travail effectué. Les employés n’auront pas la possibilité de faire adhérer les matériaux sur les machines si ces dernières sont pleines de saleté. Cliquez ici pour en savoir plus sur le sujet et ainsi enrichir vos connaissances.

Le dépoussiérage industriel a ainsi été mis en place. En effet, ce type de procédé est désormais considéré comme étant un traitement de surface qui sert surtout à éliminer ou à recycler les poussières ainsi que les détritus présents sur les appareils. Le nettoyage industriel peut aussi servir dans d’autres locaux tels que les bureaux, mais pas seulement l’usine. Le but de ce nettoyage est, avant tout, de pouvoir améliorer la qualité de l’air, d’évacuer toutes les saletés et de garder celles qui peuvent encore servir à autre chose pour ne pas faire du gaspillage. Les industries pourront, en conséquence, faire du nettoyage mais aussi du recyclage tout en limitant la pollution atmosphérique générée par les machines industrielles. Ce type de dépoussiérage requiert l’utilisation de nombreux matériaux. Chacun d’eux a une utilité particulière et peut s’adapter à tout type d’usine, étant donné qu’en effet, chaque usine est différente.

Les différents types de dépoussiérages industriels

Pour suivre l’évolution de la technologie actuelle, une large gamme de matériaux et de systèmes de dépoussiérage industriel est en ce moment disponible pour servir à tous les types d’entreprises industrielles. Il existe des systèmes qui nécessitent encore un contact mécanique, alors que d’autres sont plus avancés. L’avantage avec le dépoussiérage sans contact mécanique c’est que le risque de modifier ou encore d’endommager les propriétés des surfaces à nettoyer est réduit au maximum. Dans des termes plus techniques, ce procédé permet de favoriser la relation électrostatique entre les machines et la saleté qui s’est incrustée. Comme type de nettoyage industriel sans contact mécanique, il y a les dépoussiérages par ionisation, aspiration ou encore soufflage d’air comprimé. Les poussières sont en conséquence suspendues en l’air puis aspirées, afin de garantir un nettoyage plus amélioré. Cette technique est plus utilisée en vue de dépoussiérer les machines dans les industries de production de textile. En ce qui concerne le nettoyage avec contact mécanique, cela consiste à nettoyer en touchant les matériaux. Cette technique est plus utile dans les usines de fabrication de films imprimés ou pour l’imprimerie en général. Mais les matériaux de dépoussiérage dans les milieux professionnels sont nombreux, qu’ils soient avec ou sans contact mécanique. Sachez,  par ailleurs, que ce type de nettoyage est soumis à une règlementation qui touche plus les industries qui utilisent des matériaux inflammables ou qui présentent des risques d’explosion.

Quelques exemples de procédés de nettoyage industriel

Le dépoussiérage industriel touche donc toutes les industries, du secteur de l’automobile à celui de la chimie, en passant par les usines d’imprimerie ou de l’alimentation. Les procédés sont alors différents et changent en fonction de la surface à nettoyer. Pour les usines qui possèdent des armoires électriques, le dépoussiérage par suppression peut tout à fait convenir. Cette technique consiste notamment à expulser les poussières qui se sont incrustées dans les armoires, en utilisant un courant d’air. Ce courant d’air pourra aussi servir à favoriser le refroidissement des tableaux électriques et, de ce fait, optimiser l’énergie. Le dépoussiérage par pulvérisation peut, quant à lui, servir à protéger le matériel de production en utilisant une substance appelée « Cylinder Bore Coating ». Il sert surtout à émettre les particules dans l’air. Pour les industries qui se servent de procédés de revêtement par poudre, la meilleure technique de nettoyage industriel serait le dépoussiérage post-revêtement. Cela consiste à assainir l’air en vue d’éviter que la saleté se pose dans la cabine de peinture. En ce qui concerne les industries agroalimentaires, il est tout à fait possible de se servir de cartouches filtrantes pour le nettoyage en termes de polissage, de transport pneumatique et encore de sablage. Pour les industries qui sont ouvertes à beaucoup de monde comme les supermarchés, le nettoyage se fait par thermoplastique ou monobrosse à haute vitesse. Souvenez-vous que le nettoyage industriel est utile en vue de garantir l’optimisation des matériels, un environnement sain et une bonne santé pour tous les employés.

La directive ATEX

Comme il a été déjà dit plus haut, le nettoyage industriel des industries utilisant des matériaux inflammables ou qui sont susceptibles de contenir des poussières explosives est soumis à une réglementation. Cette dernière est appelée « directive ATEX ». Elle touche donc les usines de recyclage, de transformation de bois et de métaux ainsi que l’agroalimentaire. Cette directive peut être une directive d’exploitation mais également de produit. Le dépoussiérage industriel se fera donc par des systèmes à air comprimé dotés de filtre à particules. Pour les personnes qui n’ont pas encore procédé à ce type de nettoyage, il vaut toujours mieux suivre les guides ainsi que les recommandations ou bien appeler des professionnels. Il y a également d’autres matériels comme le clapet anti-retour qui ne cède pas en cas de pression explosive, la cheminée à détente qui dévie le risque d’explosion vers une tuyauterie ou encore l’écluse d’air qui sert à évacuer les particules dans les cyclones. Le principe reste, en conséquence, le même. Il s’agit d’isoler les zones à risque. Le plus important est de faire attention étant donné qu’une fois que les particules explosives ou inflammables se dispersent, elles peuvent être soumises à des pressions qui peuvent provoquer à tout moment des dégâts irréversibles.

Trouver une entreprise spécialisée dans la fourniture de carbone technique
Comment choisir son système de ventilation ?