Flux laminaires pour laboratoires : faire appel à un spécialiste

Flux laminaires

Un laboratoire est un lieu de travail sur lequel les utilisateurs manipulent des produits chimiques, des échantillons microbiologiques et d’autres substances probablement nocives pour la santé. Des produits qui doivent être protégés aussi par les contaminations venant de l’extérieur, d’où la nécessité de flux laminaire. Pourquoi consulter un spécialiste ?

Qu’est-ce qu’un flux laminaire ?

Un flux laminaire est la circulation de l’air, et d’une lumière qui ont pour but d’éliminer les germes. Il consiste à préserver la sécurité microbiologique des échantillons de laboratoire et des autres objets sensibles à la contamination. Une hotte à flux laminaire est tout simplement une hotte, un espace de travail équipé d’une lampe à lumière noire ou à rayonnement ultraviolet, plus communément appelé « lampe UV-C », d’une entrée et d’une sortie d’air pour garder un espace de travail complètement neutre. Pour des conseils et des produits sur un poste de sécurité plafond soufflant par exemple, visitez le site des professionnels du flux laminaire ainsi que de l’air propre, cliquez sur plafond soufflant.

Comment cela fonctionne-t-il, et pourquoi en installer dans les laboratoires ?

Le but de l’installation d’une hotte à flux laminaire est de mettre en place un poste de sécurité microbiologique, de reproduire l’état et les circonstances d’une salle blanche, une salle complètement saine et neutre. Le flux laminaire protège l’environnement de travail, ainsi que la personne qui va manipuler les objets et échantillons de laboratoire. L’espace de travail est nettoyé par l’envoi par pression de l’air, un air laminaire, pour faire évacuer toutes particules indésirables. Comme il est énoncé, le but est de remettre en place les conditions d’une salle neutre, une salle blanche, car la manipulation d’échantillons dans le domaine de la biologie requiert un espace de travail complètement purifié, d’où la mise en place d’un système à flux laminaire, ou d’une hotte à flux laminaire dans les laboratoires.

Pourquoi faire appel à un spécialiste ?

Tout simplement parce que la mise en place de dispositif garantissant une parfaite sécurité microbiologique, comme une poste de sécurité plafond soufflant, requiert l’avis et l’expérience de professionnel. Il faut prendre en compte des paramètres pouvant avoir des conséquences négatives sur les objets à manipuler. La direction du flux laminaire en est un parfait exemple. On peut trouver du flux laminaire unidirectionnel vertical et horizontal. Le flux laminaire verticale par exemple, est idéal pour un échantillon non contenu dans un récipient quelconque, comme un échantillon poser sur une plaque de verre, et à observer via un microscope. La circulation de l’air de façon vertical par rapport à l’espace de travail va permettre une évacuation efficace des particules non désirées, par contre cette évacuation peut générer des turbulences. Pour un échantillon à manipuler directement sur le plan de travail, qui ne nécessite pas un appareil quelconque pour la mettre en hauteur comme avec le cas du microscope, et surtout quand on a besoin d’un plan de travail stable, sans turbulences, la circulation unidirectionnelle de l’air à l’horizontale va permettre d’évacuer efficacement les particules non nécessaires. On peut aussi trouver une circulation d’air non unidirectionnelle, avec un itinéraire complètement aléatoire qui va générer une turbulence totalement ressentie sur le plan de travail. Pour arriver à trouver le flux laminaire laminaire véritablement adapté à ses besoins, il faut toujours avoir recours à un spécialiste, ne serait-ce que pour avoir son avis sur la question. Garder un plan de travail sain et complètement décontaminé est essentiel pour les études et les tâches menées en laboratoire.

Quelques conseils qu’un spécialiste pourrait vous donner

Quand un laboratoire dispose d’une hotte à flux laminaire, il ne faut jamais l’utiliser comme un lieu où stocker les échantillons ou les produits chimiques. La hotte ou la pièce doit seulement être utilisée quand une manipulation ou une opération quelconque nécessite un plan de travail décontaminé. Pour ne pas augmenter inutilement la facture en énergie, il faut toujours veiller à ce que l’entrée, généralement une fermeture, de la pièce reste fermé pour ne pas laisser échappé l’air inutilement. Lors de l’utilisation d’une hotte, il ne faut jamais exposer une partie de son corps à l’intérieur, la tête par exemple. Une hotte a été construite pour éliminer le risque d’exposition de l’opérateur aux produits surement nocive, et cette fonction n’est efficace que lorsque le dispositif est employé de façon correcte. Les consignes de sécurité aussi ont été élaborées pour être respectées, dans le but de garantir le maximum de sécurité tant pour les opérateurs que pour les échantillons ou les produits manipulés. Il ne faut en aucun cas les négligés. Et enfin, pour s’assurer que la hotte, le flux laminaire fonctionne correctement, surtout quand on en a besoin, il faut veiller à ce que des entretiens réguliers du système soient effectués. Tester le débit d’écoulement, la vitesse de la circulation de l’air, ou le système d’alarme pour une sécurité optimale.

Accès en hauteur : acheter du matériel professionnel en ligne
Constructions modulaires : faire appel à un spécialiste en France