Professionels de l’industrie : quand remplacer vos moteurs électriques industriels ?

moteurs électriques industriels

Publié le : 25 avril 20236 mins de lecture

Les moteurs industriels constituent le cœur de votre chaine de production. C’est pour cela qu’ils requièrent une attention particulière, notamment en termes de maintenance et de réparation. Le moindre problème peut en effet bloquer toute l’usine et générer d’importantes pertes. Le remplacement d’un moteur électrique constitue toutefois une dépense importante. Il est donc crucial de savoir évaluer s’il faut opter pour le neuf ou favoriser la réparation. Dans cette optique, découvrez les critères à prendre en compte savoir quand il faut remplacer vos moteurs industriels.

Pourquoi remplacer vos moteurs électriques ?

Les fournisseurs professionnels comme Dymatec Industrie vous le diront tous, l’efficacité de votre usine dépend de la qualité de vos moteurs électriques. Un bloc défaillant peut en effet provoquer une cascade de problèmes. À l’inverse, un moteur optimal vous donnera plusieurs avantages. Vous gagnerez en rendement. Un bloc neuf aura en effet de meilleures performances ce qui se répercutera sur l’entrainement des machines. En remplaçant vos anciens moteurs, vous ferez également baisser vos consommations d’énergie. Cela constitue une source d’économie non négligeable, surtout à l’échelle industrielle. Notez aussi que les blocs neufs réduiront significativement le nombre de pannes que vous aurez à gérer. Ils auront en effet moins tendance à se bloquer ou à nécessiter une réparation.

La criticité du moteur électrique

Comme évoqué plus haut, remplacer un moteur électrique offre divers avantages. Il convient toutefois d’évaluer correctement votre choix pour éviter les dépenses inutiles. Faut-il en effet remplacer ou opter pour la réparation. Le premier facteur à prendre en compte dans cette réflexion, c’est la criticité du bloc à remplacer. Il s’agit concrètement de l’importance du moteur dans votre chaine de production. S’il sert à actionner la ventilation par exemple, vous pouvez considérer sa criticité comme faible ou moyenne. Son remplacement n’est donc pas urgent. Il vaut mieux opter pour la réparation afin de limiter les dépenses. À l’inverse, si le bloc est essentiel au fonctionnement du processus de production, il doit être considéré comme critique. Dans ce cas, son remplacement nécessite une profonde réflexion. Si vous devez le remplacer, il convient d’évaluer le rapport entre la perte actuelle générée par sa perte d’efficacité et celle qui sera générée durant l’opération.

Le cout de la réparation

Le deuxième critère à prendre en compte pour savoir quand il faut remplacer son moteur, c’est le rapport entre le coût de réparation et celui du remplacement. Pour cela, commencez par évaluer l’état du bloc. S’il ne présente pas de défaillances graves au niveau d’une pièce centrale, il peut être intéressant de privilégier la réparation. En revanche, s’il nécessite une révision complète, le remplacement s’impose. Le cout d’une telle réparation peut en effet rapidement dépasser le cout d’un bloc neuf. Pour être fixé, n’hésitez pas à demander l’avis d’un expert en ingénierie industrielle. Pour prendre votre décision, vous pouvez également vous baser sur la taille du moteur. Les blocs les plus petits sont les plus difficiles à réparer. Il vaut mieux donc les remplacer pour faire des économies. À l’inverse, les moteurs les plus imposants sont plus polyvalents. Ils ne nécessitent pas de pièces trop spécifiques et offrent plus de souplesse en termes d’adaptation. Il peut être plus intéressant de les réparer.

Les délais de livraison

Le troisième critère à prendre en compte pour savoir quand remplacer vos moteurs électriques, c’est le délai de livraison. Il faut voir si le rapport avec la durée de réparation est trop important. Si vous devez immobiliser votre chaine de production pendant plusieurs semaines, il vaut peut-être mieux privilégier le raccommodage. Les pertes générées seront en effet immenses et viendront s’ajouter au cout du bloc. Pour éviter de telles déconvenues, privilégiez un fournisseur de moteurs local. Il sera en effet en mesure de proposer un délai de livraison et d’installation plus court. Si votre budget vous le permet, vous pouvez également opter à la fois pour une réparation d’appoint et un remplacement. Cela risque cependant d’avoir des impacts sur votre empreinte écologique.

Comment entretenir un moteur électrique ?

Pour éviter tous les tracas liés au remplacement ou à la réparation de vos moteurs, l’entretien et la maintenance se présentent comme les meilleures solutions. Elles vous permettent en effet de contrôler l’état d’un bloc avant qu’il ne devienne problématique. Cela vous aidera à choisir votre stratégie avec plus de marge. Pour identifier un moteur en perte de vitesse, vérifiez régulièrement les vibrations et les déformations. Celles-ci peuvent provenir d’un mauvais alignement ou fixation. Contrôlez par ailleurs l’isolation du bobinage et la ventilation du moteur. Ces deux éléments permettent d’assurer le rendement et de protéger les pièces. Enfin, pensez aussi à graisser constamment les roulements pour réduire les frottements et surtout ménager le bloc. Pour un maximum d’efficacité, planifiez votre maintenance et prévoyez toujours une ou deux réparations éventuelles.

Les courroies en polyuréthane : Une solution durable pour la transmission de puissance
Décret tertiaire: impact loi élan dans le secteur du bâtiment

Plan du site