Guide en ligne sur les différents types de ponts roulants

Le secteur de la construction utilise beaucoup d’équipements pour développer des ouvrages de haute qualité et répondre aux normes de construction. En ce qui concerne la manutention en général, les tâches comprennent à déplacer certains matériaux encombrants et lourds. Afin de pouvoir terminer le travail facilement et rapidement, l’utilisation d’un pont roulant est essentielle. En effet, ce type d’équipement de levage vous permet de transférer ou de transporter des charges lourdes sur une distance assez proche ou encore éloignée. Quelle que soit la variété de colis ou de marchandises à manutentionner, l’utilisation d’un pont roulant vous sera certainement utile.

Les différents types de pont roulant

Il existe différentes variétés de ponts roulants qui peuvent répondre à différents besoins. Tout d’abord, il est très important de ne pas les mélanger avec les potences murales et les grues. Les premières sont des petites grues de levage ou des chèvres, et les grues à portique sont semblables aux ponts roulants, mais n’ont pas la même structure ou le même mode de fonctionnement. Pour ce faire, les ponts roulants se divisent en différentes catégories. Il existe des grues manuelles, électriques et automatiques, qui se distinguent également en fonction de la capacité de charge de l’équipement. Par conséquent, des ponts roulants monopoutres sont utilisés pour les faibles charges, et pour les charges plus importantes, des ponts roulants bipoutres sont exploités. Il existe également des ponts roulants à quatre poutres afin de soulever des charges très lourdes, en plusieurs tonnes. En définitive, le pont roulant qui suit un circuit rectiligne se distingue du pont roulant qui suit un circuit circulaire qui peut être suspendu. Dans ce cas, il s’agit des ponts polaires. Pour avoir une idée plus claire sur ces types de ponts roulants, suivez ce lien

Les ponts roulants : pratiques et durables

Les ponts roulants suspendus éliminent les lourdes poutres d’acier dans un bâtiment de structure plus complexe ou bien dans une usine où l’espace est déjà occupé. Les poutres de roulement peuvent être fixées sous la charpente plutôt que sur les piliers. Ainsi, il est possible d’améliorer votre efficacité sans affecter l’espace au sol disponible. Tant que la structure peut le supporter, ce pont peut utiliser pleinement toute la largeur du bâtiment. La combinaison de poutres sommiers est utilisée pour fournir une bonne hauteur pendant le levage de charges. Toutefois, comme il est attaché directement à la structure du bâtiment, le modèle présente une certaine limite de compétence pour des raisons évidentes de sécurité. Quoiqu’ils soient bien pratiques, le pont roulant suspendu ne peut pas être installé nulle part. Il est recommandé de consulter un ingénieur compétent avant de suspendre le pont à la structure de l’usine afin d’éviter toute installation dangereuse.

Le pont roulant : son fonctionnement

Le principe de fonctionnement du pont roulant est similaire à celui d’une grue. Il utilise un mécanisme mobile pour le levage, et sa portée maximale peut atteindre des dizaines de mètres. D’autre part, contrairement aux grues, du fait que le pont est construit sur deux rails pour guider les poutres lors du mouvement de la charge, il n’y a aucun risque de renversement de la structure. Ces rails peuvent également être posés sur les colonnes de maçonnerie du bâtiment ou accrochés sous sa charpente. Cela permet notamment d’adapter l’équipement en fonction de la disposition du bâtiment, même si la capacité de levage du mécanisme varie d’un modèle à l’autre. Par conséquent, si le rail est utilisé comme guide pour le pont, le pont lui-même supporte un chariot suspendu équipé d’un mécanisme de levage qui permet de soulever ou d’abaisser la charge. Par conséquent, de nombreux ponts roulants utilisent des treuils comme équipement de levage, tandis que d’autres grues utilisent des palans à câble. De plus, grâce aux avancées technologiques, les grues peuvent être équipées de systèmes de vidéosurveillance pour faciliter leur contrôle et optimiser la sécurité du chantier.

Installation d’un pont roulant

Les ponts roulants s’assemblent généralement d’un composant à un autre. Cependant, quel que soit le modèle choisi, le pont est toujours formé en premier. Dans le cas d’un modèle monopoutre, le pont est formé de poutres métalliques dont les dimensions dépendent de la capacité de levage de la structure. Ensuite, il faut fixer le sommier avec ses galets et son ensemble d’entraînement, aux deux extrémités du pont. Le chariot, la structure du levage et le câble sont ensuite combinés afin de former la flèche du pont roulant. Pour assurer l’alimentation permanente du mécanisme de levage, plusieurs profilés de support et butées sont fixés le long du pont pour former une guirlande de ligne d’alimentation. Cela permet de fixer en même temps le coffret électrique de la machine. Après avoir terminé cette étape, vous pouvez maintenant commencer à travailler en hauteur. En termes de hauteur, la voie doit être bien reliée à la structure porteuse car elle constitue l’élément qui supporte le poids total du pont et la charge manipulée lors de la mise en place.

Les conseils de Farmitoo pour la manutention des bottes
Commander en ligne des dévidoirs manuels sécurisés pour adhésif type DS25E